Top 5 meilleur bracelet connecté – comparatif février 2017

comparatif bracelet connecté 2016Plus besoin de courir dans toutes les boutiques pour trouver l’accessoire qui vous permettra de contrôler votre rythme cardiaque, ce Prime 10 des meilleures montres de running de 2016 – 2017 vous propose dans les lignes qui suivent tout ce qu’il vous faut. C’est un outil intéressant si on s’en sert avec discernement, comme pour tout. On peut devenir accro à son téléphone transportable tout autant qu’à une montre connectée. J’en ai une, personnellement, qui me sert quand je fais du sport. Au début, comme vous, je l’ai portée tous les jours, car c’était comme un jouet (et on a le droit de jouer, même quand on a un sure âge !) et je comptais mes pas, je calculais la distance d’un level à un autre, and so on… Maintenant, j’en ai un usage raisonnable, mon objectif de base étant de revenir progressivement à un usage d’un sport pour lequel j’ai un projet particulier.

Les bracelets connectés s’appuient sur la taille du porteur, son poids et son âge afin de calculer le métabolisme basal, c’est-à-dire le nombre de energy dépensées par le corps, chaque jour, pour son activité de base. A cela s’ajoute les calories dépensées durant l’activité physique quotidienne, elle-même mesurée par l’accéléromètre. La plupart des bracelets n’affichent que le résultat de l’addition de ces deux données, ce qui permet de connaitre la dépense totale. D’autres affichent les deux mesures.

Forcément, Nike commercialise également son tracker d’activité sportive. Le produit opte pour un look assez discret dans sa model noire. Même son système d’affichage à petites diodes ne s’allume que si pressez le bouton dédié. Dans ce coloris, on a juste l’impression de porter un bracelet en caoutchouc. Heureusement, il existe des variations en savoir plus aux couleurs flashys (jaune, orange, violet) qui sauront le mettre en valeur. Pour ceux qui en attendraient beaucoup de Nike sur un tel kind de produit, notez qu’il est vraisemblablement limité aux fonctions de base.

Tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter

bracelet connecté

Au vu du nombre important de modèles présents sur le marché, beaucoup divergent dans leur approche du suivi sportif et cela se ressent dans les fonctionnalités proposées. Concrètement, il n’existe pas deux bracelets connectés semblables : certains n’embarquent que les fonctionnalités de base pour rendre le prix intéressant (Bowflex Increase), d’autres s’attachent plutôt à rendre leur produit le plus complet possible (Withings Pulse O2, Foundation). Quelques uns se spécialisent dans une pratique précise (TomTom Runner pour la course), certains s’adressent à un public plus giant (iBits, destiné à toute la famille) tandis que d’autres modèles se différencient en proposant un coach virtuel (Reign) ou une remarquable résistance à l’eau (Runtastic Orb). Quoi qu’il en soit, la plupart des modèles présents dans notre tableau comparatif embarquent plusieurs de ces technologies, décrites plus en détails dans notre chapitre consacré aux caractéristiques techniques.

La plateforme logicielle développée par Intelligent Environments, baptisée Work together IoT (pour « Web of Things »), vous permet donc de vous infliger un douloureux rappel de votre précarité à coups de décharges de 340 volts, mais pas seulement. Autre exemple des possibilités offertes par la plateforme, la connexion entre le bracelet et votre thermostat connecté Nest vous permettra de recevoir une agréable châtaigne dès lors que vous aurez dépensé une certaine somme en chauffage domestique. Selon l’entreprise, en réduisant la température intérieure de three °C à coups d’électrochocs, il serait doable d’économiser environ 300 euros par an.comparatif bracelet connecté 2016

Pour estimer la dépense calorique, les bracelets et montres connectés s’appuient d’abord sur les informations fournies par le porteur du bracelet (taille, poids, âge…). À partir de ces données, le nombre de energy métaboliques (celles que vous brûlerez quoiqu’il arrive) va être estimé. Les chiffres sont évidemment très variables d’un individu à l’autre, mais se situent environ entre 40 en savoir plus et one hundred calories de l’heure en moyenne. Une femme de petite taille brûlera beaucoup moins qu’un homme de grand gabarit. Interviennent alors les calories actives (celles qui dépendent de l’exercice que vous faites) qui sont estimées d’après les données récoltées par l’accéléromètre.